"JOYEUSES FÊTES" - "L'esprit de Noël, c'est à la fois l'univers de la réminiscence, de l'enfance, de ce que l'on a reçu ou pas reçu", estime la philosophe Cynthia Fleury. Elle était l'invitée de France Inter, mercredi 25 décembre.

Sur le terrain "clinique", la philosophe Cynthia Fleury estime que Noël est "un concentré de névroses".  Invité de France Inter pour les fêtes de fin d'année, elle explique que Noël "est à la fois l'univers de la réminiscence, de l'enfance, de ce que l'on a reçu ou pas reçu. C'est l'esprit de la réparation où se joue un idéal de la famille. C'est la manière dont la famille se donne à voir dans le monde social. Vous êtes d'une certaine manière coincé : si vous n'avez pas de famille vous allez être dans un manque ; ou bien vous allez vivre la névrose de la famille, ses manquements.

"Les enfants vont avoir en mémoire ce qu'il s'est passé à Noël ou ce qu'il ne s'est pas passé", rappelle Cynthia Fleury. "Il est intéressant de savoir pourquoi on redoute tant ce moment, pourquoi on s'y oblige", poursuit-elle. "Il y a trois scènes à Noël, la scène biblique qui intègre la scission entre les croyants et les athées ; la scène que l'on donne à voir pour la société (la façon dont les foyers se composent, se décomposent) ; puis la scène à l'intérieur de la famille (parce que chacun se positionne, avec enfants ou pas d'enfants, célibat ou pas, telle ou telle sexualité. C'est tout d'un coup chacun en comparatisme sous l’œil des parents et des beaux-parents", détaille la philosophe.  

Ainsi, les patients "souvent, anticipent ce moment pour savoir comment ils vont le traverser". "Il y a l'avant et aussi l'après, très souvent il y a aussi des disputes qui éclatent à Noël et on dépose chez le psychanalyste ce qui a été le plus douloureux" durant les fêtes.  

Série "JOYEUSES FÊTES" : entretiens avec des philosophes

  • Légende du visuel principal: Cynthia Fleury, philosophe © AFP / LIONEL BONAVENTURE / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.