"La courbe est plus qu'exponentielle. En dix jours, nous en sommes à 35 cas", craint Mansour Kamardine, député LR de Mayotte, à propos de l'épidémie de la maladie Covid-19 dans le département d'outre-mer. Il réclame l'envoi de matériel de protection et alerte sur l'état du système de santé sur place.

Mansour Kamardine
Mansour Kamardine © AFP / BERTRAND GUAY / AFP

"La situation à Mayotte nécessite des mesures particulières." Le député Mansour Kamardine (LR) alerte sur la situation du département d'outre-mer face à l'épidémie de maladie à coronavirus, "quatre ou cinq fois moins équipé que La Réunion voisine", déjà peu dotée. "Il nous manque de tout : gel hydroalcoolique, masques, médicaments", explique l'élu qui réclame l'envoi urgent de matériel médical "par cargo" pour "sauver des vies humaines. Mayotte doit par ailleurs gérer une épidémie de dengue qui fait rage sur l'île.

Mansour Kamardine alerte également sur l'état des moyens hospitaliers: "Il y a un hôpital à Mayotte avec 16 lits pour 500 000 habitants, quatre fois moins de  médecins que la moyenne nationale, 20 fois dans le privé." 

"La courbe est plus qu'exponentielle. En dix jours, nous sommes à 35 cas", détaille M. Kamardine qui explique sur la difficulté de faire respecter les "gestes barrière": "C'est quasi impossible", vue la situation du département sur l'accès à l'eau potable et l'hébergement souvent précaire.  

Enfin, la question migratoire fait craindre une saturation du système de santé, "inexistant aux Comores et à Madagascar" : "Les gens vont chercher à venir à Mayotte." Sur ce point Mansour Kamardine appelle "à un renforcement des moyens de sécurité". 

Côté approvisionnement de denrées alimentaires, pas de souci à se faire estime le député de Mayotte : "Il n'y a pas de risque particulier, selon ce que nous dit l'État." 

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.