Myriam El Khomri a été chargée d'une mission sur l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie, et doit remettre son rapport demain mardi. Eric Fregona, directeur adjoint de l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées (ADPA) est l'invité de Laetitia Gayet.

"On est dans un secteur qui manque cruellement d'attractivité, due à l'inactivité des pouvoirs publics" explique Éric Fregona qui rappelle qu'il y a "quasiment 15% d'absentéisme dans le secteur".

Le directeur adjoint de l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées (ADPA) explique le manque à gagner du secteur, avec "20% de candidats en moins au formation d'aide soignants, les gens n'ont pas envie de travailler dans un secteur où on finit en mauvaise santé, on s'y casse le dos."

Pour lui, ce sont "des métiers qui sont devenus pénibles par manque de recrutement du personnel, dans les établissements, comme dans l'accompagnement à domicile" : "Il est urgent d'agir, augmenter de manière significative le nombre d'effectifs, d'augmenter la rémunération, de diversifier les métiers".

"C'est le manque de temps passé auprès des personnes âgées qui pose problème"

Comme le préconise la ministre de la Santé Agnès Buzyn, il faut bien s'attacher au domicile, "mais surtout renforcer le personnel qui y intervient".

"L'alternance est une piste intéressante, mais il faut du temps passé auprès des personnes âgées" explique encore Éric Fregona, "des pistes financement sont envisagées, comme le remboursement de la dette sociale, mais c'est aux pouvoirs publics de choisir". Selon lui, "il faut environs 10 milliards d'euros par an" pour redresser le secteur" : "On met en difficulté les personnes âgées comme les professionnels"

  • Légende du visuel principal: Illustration d'une maison de retraite © AFP / Valentin Belleville / Hans Lucas
Les invités
  • Eric Fregonadirecteur adjoint de l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées (ADPA)
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.