Lionel Zinsou, président de Terra Nova, ancien Premier ministre du Bénin

Lionel Zinsou, président de Terra Nova et ancien Premier ministre du Bénin
Lionel Zinsou, président de Terra Nova et ancien Premier ministre du Bénin © AFP / PIUS UTOMI EKPEI / AFP

Le discours d'Emmanuel Macron à Ouagadougou est marqué par une "rupture" avec le "paternalisme" mais une absence d'"actes concrets" pour bâtir de nouvelles relations entre la France et l'Afrique.  

Pour Lionel Zinsou,  "Ce sont des idées qui luis sont chères depuis quelques années. Il a travaillé avec ce nouveau conseil présidentiel pour l'Afrique, souvent des bi-nationaux. Ils ont fait des micro-trottoirs à Ouagadougou. On renverse la table, on oublie l'assistance et le paternalisme. L'Afrique est tellement jeune qu'elle s'identifie à un président jeune".

C'est l'idée d'une normalisation des relations. 

La France est toujours présente en Afrique, par sa présence militaire notamment. Aujourd'hui à Abidjan, on pourrait voir en Macron un leader européen plus qu'un président Français, selon l'ancien Premier ministre du Bénin. L'acte 2 du voyage sera différent , puis l'acte 3 sera un acte anglophone, là il sera plus le président des start-up. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.