Alors qu'un nouveau rapport très attendu de l'ONU alerte sur les conséquences de la hausse des émissions de gaz à effet de serre sur les océans et la cryosphère, Françoise Gaill, vice-présidente de la Plateforme Océan et climat, directrice de recherche émérite du CNRS, est l'invitée de Mathilde Munos.

Françoise Gaill à l'ONU
Françoise Gaill à l'ONU © AFP / Luiz Rampelotto / EuropaNewswire / EuropaNewswire / dpa Picture-Alliance

Les réserves de poissons pourraient décliner, les dégâts causés par les cyclones se multiplier et 280 millions de personnes seraient déplacées à cause de la hausse du niveau des mers : voici ce qui attend la planète si les États ne parviennent pas à contenir le réchauffement climatique, selon un rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). 

Mais pour Françoise Gaill, en tant que grand régulateur du climat, l'océan est peut-être aussi "l'une des solutions à l'avenir de nos sociétés". La vice-présidente de la Plateforme Océan et climat appelle à regarder ensemble les possibilités, nécessairement différentes d'un endroit à l'autre.

Les invités
  • Françoise GaillVice-présidente de la Plateforme Océan et climat, Directrice de recherche émérite du CNRS
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.