France Inter propose, cette semaine, de découvrir des explorateurs et aventuriers du XXIe siècle : Guillaume Nery, apnéiste français, est l'invité de Laetitia Gayet.

  L'apnéiste Guillaume Néry lors d'une session d'entrainement à Nice en 2018
L'apnéiste Guillaume Néry lors d'une session d'entrainement à Nice en 2018 © AFP / BORIS HORVAT

"L'apnée est devenu un art de vivre, au delà d'une simple pratique sportive ça change notre manière de vivre, notre rapport aux éléments, à la nature" explique l'apnéiste français et multiple recordman mondial Guillaume Néry. 

"On a un sentiment d'harmonie avec l'élément, on a un sentiment de communion, (...) le sentiment de pénétrer un autre monde" raconte le plongeur qui explique que pour lui, faire un aller-retour de 400 m dure "entre 3 et 4 min" : "On a une pleine conscience du temps, c'est un voyage géographique et on ne peut pas mentir, on est obligé de faire face à ses peurs, ses émotions". Guillaume Néry descend sans aide extérieure, avec la seule aide de palmes : "On descend à plus de 120 m, on est une dizaine sur cette planète à pouvoir le faire". L'apnéiste reconnait néanmoins "un exploit en solitaire qui n'est possible que si on ne la partage avec une équipe, pour la sécurité" :  "C'est une aventure humaine extraordinaire"   

"Le mouvement du corps humain dans l'eau est quelque chose de très beau"

Guillaume Néry a développé sa pratique en s'aventurant aussi dans le domaine artistique, avec la plongeuse, et danseuse Julie Gautier : "L'apnée est un moyen pour l'homo sapiens d'évoluer, avec Julie Gautier, on a voulu raconter des histoires (...) raconter ce que le monde aquatique peut montrer de liberté de l'homme sous l'eau", explique celui qui a pour projet, en 2020, l'écriture et des plongées profondes en Polynésie.

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.