Le collectif "Les morts de la rue" rendra hommage, au parc des Buttes-Chaumont, aux à tous les sans-abri décédés l’an dernier. Cécile Rocca, coordinatrice du collectif, est notre invitée de 6h20.

Ils s’appelaient Patrick, Malik, Morgan, Florentin, Aurelia, et certains n’ont même pas pu être identifiés. Au moins 535 personnes sans abri sont mortes l’an dernier en France (sur un trottoir, dans un parking ou une cage d'escalier) : au moins, parce que ce sont celles que le collectif "Les Morts de la rue" a pu recenser. 

"On est loin de la réalité, il y a probablement 1/6e des décès recensés seulement, il n'y a pas de données officielles ni de recensement général. En 2012, l'état nous a demandé de faire de réaliser ce travail, et nous a financé pour professionnaliser nos recueils de données" explique Cécile Rocca, coordinatrice du collectif.

L'hommage aura lieu entre 11h et 15h autour du lac du Buttes Chaumont, en restant vigilant sur les rassemblements interdits par les restrictions sanitaires : "Pour les SDF, cette période a été vécue comme un cauchemar, avec toutes les structures fermées et la désorganisation". Pourtant, en temps de Covid, ce n'est pas la population la plus touchée, tout simplement parce qu'ils n'arrivent pas jusqu'à la tranche moyenne des patients touchés par le virus: "L'âge moyen des personnes qui meurent dans la rue est de 49 ans". 

Les portraits sont faits en recueillant les infos sur ces disparus dans la rue, et leurs parcours sont retracés sur un blog : mémoires des morts de la rue. 

Les invités
L'équipe
Contact