France Inter propose, cette semaine, de découvrir des explorateurs et aventuriers du XXIe siècle : ce mardi, Sabrina Krief, primatologue, est l'invitée de Laetitia Gayet.

La primatologue Sabrina Krief ( ici aux côtés du comédien Daniel Russo) reçoit un prix pour son "Projet pour la Conservation des Grands Singes", aux "5e Trophees du Bien Etre" en septembre 2019 à Paris
La primatologue Sabrina Krief ( ici aux côtés du comédien Daniel Russo) reçoit un prix pour son "Projet pour la Conservation des Grands Singes", aux "5e Trophees du Bien Etre" en septembre 2019 à Paris © Getty / Bertrand Rindoff Petroff

La primatologue Sabrina Krief raconte son premier contact physique, qui s'est fait lors d'une première séance d'observation avec une femelle chimpanzé orpheline qui l'a enlacé, alors qu' elle l'observait, comme "un geste de bienvenue."

"On s'attache forcément, même quand on est scientifique, même en étant le plus objectif possible, à ces êtres plein d'émotions", explique cette primatologue qui raconte ses expéditions en Ouganda, avec à chaque mission "un nouvel objectif", mieux connaitre leur santé, leur alimentation : "On en revient souvent avec beaucoup plus de questions (...)Je ne saurais jamais tout de ces individus et surtout des chimpanzés, qui, même s'ils sont voisins, n'utilisent pas forcément les mêmes outils, les mêmes plantes."   

"En milieu naturel, on se rend compte à quel point leur connaissance de ce milieu est fine : en observant les plantes qu'ils utilisent pour se soigner, on peut en utiliser plus pour nous, cela peut nous aider à traiter certaines maladies ou nous renseigner sur l'automédication, par exemple face aux pesticides, savoir quels effets ceux qui sont pulvérisés sur des parcelles agricoles à proximité ont sur leur santé".   

Les chimpanzés jouent à la fois un rôle de guide pour m'orienter vers des plantes médicinales, mais aussi de sentinelles.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.