Du Mont Blanc à la Tour Eiffel à vélo pour célébrer les 200 ans de la compagnie des guides de Chamonix : Daniel Rodrigues accompagnateur de montagne, directeur de la compagnie des guides de Chamonix est notre invité de 6h20

La compagnie des guides de Chamonix célèbre ses 200 ans. Mais l'ambiance n'est pas qu'à la fête : elle veut profiter de cet anniversaire pour alerter sur le réchauffement climatique qui s'intensifie dans les Alpes. Des guides sont partis vendredi dernier du Mont-Blanc, plus haut sommet de France, pour rejoindre à vélo la tour Eiffel, plus haut monument de France. Ce réchauffement climatique fait désormais partie de leur quotidien. "On l'observe au jour le jour", assure Daniel Rodrigues, le directeur de la Compagnie des guides de Chamonix.

"Le milieu physique de la montagne évolue et il évolue très rapidement."

Il y a des éléments qui ne trompent pas pour Daniel Rodrigues : "La fonte des glaces. Les glaciers qui reculent beaucoup. On voit aussi des écoulements, des effondrements de parois rocheuses, des chutes de pierres de plus en plus fréquentes, ce qui augmente le risque. Et puis après, on a d'autres aspects un peu plus fins. On voit un verdissement de la montagne, c'est à dire que les plantes montent de plus en plus en altitude. Elles verdissent les versants."

Moins de neige et des chutes de pierres

Ces effets du réchauffement climatique ont de nombreuses conséquences sur les activités en montagne, rappelle le directeur de la Compagnie des guides de Chamonix : "On sait que d'ici 2050, on va perdre un mois d'enneigement en hiver. Donc, pour la pratique du ski par exemple, ça va être absolument catastrophique. Mais ce réchauffement climatique augmente aussi le risque en montagne avec ces chutes de pierres. Du coup, faut s'adapter."

Avec d'autres guides, il se rendra à l'Assemblée nationale pour alerter les parlementaires et les pousser à agir concrètement. "On attend qu'ils agissent. Ça fait des dizaines d'années qu'on parle du réchauffement climatique et les actions ont tardé à venir. Les actions seront sûrement impopulaires. Elles seront difficiles à prendre, mais il va falloir les prendre très rapidement parce que notre montagne souffre."

  • Légende du visuel principal: le mont blanc fait toujours rêver alpinistes et touristes © Radio France / philippe lefebvre
Les invités
  • Daniel RodriguezAccompagnateur de montagne, directeur de la compagnie des guides de Chamonix
Contact