Situation en Afghanistan : Cyril Payen, grand reporter pour France 24 à Kaboul est notre invité de 6h20

Kaboul, le 29 aout 2021, après une frappe américaine sur une cible terroriste dans un quartier résidentiel
Kaboul, le 29 aout 2021, après une frappe américaine sur une cible terroriste dans un quartier résidentiel © AFP / Haroon Sabawoon / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency

Les talibans ont donné dimanche des précisions sur leur chef suprême, Hibatullah Akhundzada, qui n'est jamais apparu en public.  Les talibans se sont efforcés depuis leur retour d'afficher une image d'ouverture et de modération, qui laisse néanmoins sceptique de nombreux pays et observateurs. Le ministre par intérim de l'Enseignement supérieur du gouvernement taliban, Abdul Baqi Hazzani, a assuré dimanche que les Afghanes pourraient étudier à l'université, mais dans des classes non mixtes, le nouveau régime affichant également son intention d'y proposer un programme d'enseignement "islamique et raisonnable".

"Par exemple, le tir de roquettes de ce matin a été intercepté par un système de défense antimissile américain qui sera débranché quoi qu'il arrive mercredi matin", a-t-il ajouté sur France Inter.

"Tout le pays est suspendu à ce qui va se passer, à cette chape de plomb talibane", explique Cyril Payen. "Quelle va être sa couleur, sa teneur? On ne sait pas." 

Les invités
Contact
Thèmes associés