La porte-parole de la Fédération des enfants déracinés des départements et régions d'outre-mer et vice-présidente de "Rasinn Anler", est l'invitée de Laetitia Gayet à 7h15.

Les enfants déracinés de La Réunion manifestant devant l'Assemblée Nationale en 2014
Les enfants déracinés de La Réunion manifestant devant l'Assemblée Nationale en 2014 © AFP / Eric Feferberg

De 1963 à 1982, 2150 enfants Réunionnais ont été déplacés de forceen France, dans les départements victimes de l'exode rural, sous l'impulsion de Michel Debré, alors député de la Réunion.

Ces enfants déracinés, on les appelle les "enfants de la Creuse", et Valérie Andanson en fait partie. Aujourd'hui porte-parole de la Fédération des enfants déracinés des DROM, elle a un objectif en tête : "On doit retrouver nos racines après des exils forcés."

"C'est à l'âge de 16 ans que j'ai appris que j'ai été adoptée, ça a été un tsunami." Après avoir découvert la vérité, celle à qui on avait menti si longtemps se bat pour obtenir le droit de savoir qui elle est.

Comme les autres enfants déplacés, Valérie Andanson souhaite que leur histoire "soit inscrite dans les manuels scolaires." Et surtout qu'elle soit reconnue "crime contre l'enfance".

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.