Après les annonces d'Emmanuel Macron pour lutter contre la propagation du coronavirus, le président de la CPME François Asselin était l'invité d'Ali Baddou dans la matinale de France Inter ce 13 mars.

François Asselin, président de la CPME
François Asselin, président de la CPME © AFP / CHARLES PLATIAU / POOL

Comment François Asselin a-t-il reçu les annonces d'Emmanuel Macron jeudi soir ? "L'agenda d'une entreprise c'est simple : le 15 du mois vous payez les charges sociales, à partir du 20 vous avez votre TVA, et à la fin du mois ce sont les salaires (...). Annoncer que les charges sociales vont être décalées, ça a fait baisser une certaine pression. Reste à en savoir les modalités exactes", explique-t-il, rappelant que les relations administrations-entreprises sont régulières. 

Le chômage partiel permet-il de répondre aux difficultés des entreprises ? "Dans un premier temps oui, mais si dans un second temps les recettes ne sont pas au rendez-vous, il faudra aller plus loin. Il y a aujourd'hui des entreprises économiques, il ne faudrait pas qu'à l'issue de cette crise économique, elles périclitent". 

Quel impact pour les entreprises ? Pour François Asselin, on ne peut pas encore le savoir,"On va avoir une idée de l'impact en fonction du calendrier : à partir du 25 du mois nous saurons quel est l'impact réel sur les PME, les TPE. Il y a des secteurs qui clairement sont en première ligne, l'événementiel notamment, et autour de cette profession, les traiteurs, qui ont zéro euro de chiffre d'affaire, et aucune perspective jusqu'à fin juin". 

"Le président de la République a dit un mot des indépendants : il ne faut pas les oublier, il y en a trois millions en France. Si leur entreprise périclite, leur vie périclite avec", tient à souligner François Asselin. Et le télétravail ? "Toutes les fonctions support de l'entreprise peuvent être mises en télétravail. Mais pétrir du pain ou construire un chantier à distance, c'est difficile. Ca restera marginal par rapport aux 28 millions d'actifs qu'il y a dans notre pays". 

🎧 ÉCOUTEZ | Chômage partiel, tous au guichet !

🎧 ÉCOUTEZ | Le télétravail, maintenant !

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.