Jean-Hervé Lorenzi est le Président du cercles des économistes, qui organise les 18èmes rencontres économiques d'Aix en Provence, les 6, 7 et 8 juillet prochain. Il est l'invité de Léa Salamé.

"Tout le monde est conscient qu'on va dans le mur mais il n'y a plus de moyen d'éviter les difficultés, ni de trouver des compromis" estime l'économiste Jean Hervé-Lorenzi.  "C'est juste un engrenage terrifiant parce que les gens ne se parle plus", puisque "l'ensemble de nos formes de dialogues construites à la chute du mur de Berlin sont en train de disparaître" : 

"Les nouveaux inquiets doivent être protégés", poursuit-il, constatant  "une rupture du marché de  travail porteuse de tension". Néanmoins "les critiques revient rapidement" estime Jean-Hervé Lorenzi, "treize mois seulement après l'arrivée de Macron au pouvoir (...) le cas français n'est pas un cas unique":

"Le juge de paix, c'est la création d'emploi, il ne faudrait pas que cela continue à diminuer" craint l'économiste. La croissance française est plus riche en emploi qu'elle ne l'était précédemment il faut absolument maintenir le développement du marché du travail, sans quoi les tensions remontent"    

Ce n'est pas un problème français, le monde entier ne cesse de ralentir (...) Le préalable c'est le chômage, je suis soucieux sur ce qui peut se passer à la fin de l'année  

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.