Fernando Carderera, ambassadeur d'Espagne en France, est l'invité d'Alexandra Bensaid à 7h50.

Le président catalan destitué Carlès Puigdemont refuse de se rendre à la convocation de la Justice espagnole, aujourd'hui, à Madrid. Il souhaite être interrogé depuis la Belgique. Ce refus peut entraîner une demande d'arrestation de la part du parquet espagnol qui pourrait délivrer un mandat d'arrêt européen.

Pour l'ambassadeur d'Espagne en France, Fernando Carderera, Puigdemont et certains élus catalans ont commis un coup d'État. Mais avec la fuite du leader indépendantiste en Belgique, l'ambassadeur estime qu'on est passé "du drame au vaudeville".  Si Puigdemont ne répond pas à la convocation de la justice espagnole, "un mandat d'arrêt international sera lancé contre lui "explique l'ambassadeur.

L'indépendantiste catalan n'est plus aujourd'hui un élu mais "un simple citoyen qui doit respecter la justice", explique Fernando Carderera. À ses yeux, les indépendantiste vivent dans un monde imaginaire. 

Le 21 décembre se dérouleront des élections en Espagne, un scrutin "qui sera respecté" assure l'ambassadeur. Malgré tout, la crise catalane est bien là. Elle s'est installée et "c'est l'échec de toute l'Espagne."

.

Légende du visuel principal:
Fernando Carderera, ambassadeur d'Espagne en France © Radio France / capture d'écran
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.