Jean-Marie le Pen, fondateur du Front National, est l'invité de Léa Salamé à 7h20 pour la sortie du tome II de ses mémoires, "Tribun du peuple".

Dans ses mémoires, le fondateur du Front National est revenu, dans ses mémoires, sur son arrivée au second tour de l'élection tour présidentielle en 2002   : "C'était assez inopiné dans le fond".

"Jacques Chirac était un adversaire qui n'a pas respecté les règles de la démocratie"

Jacques Chirac m'avait rencontré pour me dire pourquoi il ne pouvait pas accepter mes conditions. Il avait avec la vérité un certain nombre de libertés, il n'a rien réussi à proprement parler, il a été l'accélérateur du déclin". Sur l'émoi national après la mort de Jacques Chirac : "Ça me choque un peu. Au lendemain de l'enterrement, il ne reste pas grand chose".

"Marine Le Pen a eu tort de vouloir assister aux obsèques. Moi je n'y ai pas pensé, je suis logique et cohérent"

Du polémiste d'extrême-droite Éric Zemmour : "J'ai beaucoup d'estime (pour lui) car il affronte le système" Je l'admire, il a un courage exceptionnel, mais il n'a pas l'intention d'être un acteur politique il le fait dans des termes virils

À propos de Marine Le Pen : "Il lui manque le succès. je crois à la grâce d'état, et je la lui souhaite si elle est est élue".

À propos de Marion Maréchal : "On se peut se réserver un temps d'élan, mais j'ai regretté qu'elle ne se représente pas aux législatives".

  • Légende du visuel principal: jean marie le pen © Radio France /
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.