A la veille de la parution du nouveau roman de Michel Houellebcq, "Sérotonine" (Ed. Flammarion), Nelly Kaprièlian, critique littéraire, est l'invitée d'Alexandra Bensaid à 7h50.

Pour Nelly Kaprièlian, critique littéraire du magazine "Les Inrockuptibles" et de l"mission "Le Masque et la Plume" sur France Inter, et, soutien de longue date de l'écrivain, c'est là sans doute "son roman le plus politique" : "Et c'est sans doute pour ça qu'il refuse tous les entretiens [pour la promotion de l'ouvrage, ndlr]".

C'est un grand Houellebecq, peut-être son texte le plus politique

"Michel Houellebecq est visionnaire depuis longtemps ", explique la journaliste qui se rappelle de tribune tenues dans "les Inrockuptibles" : "Déjà il s'en prenait à l'Europe en 97, là c'est à nouveau une vision populiste mais au bon sens du terme."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Je pense qu'il manque toujours un personnage qui contredirait sa thèse, qui ouvrirait un peu le débat" concède la critique littéraire, qui reconnait que le style Houellebecq possède "une forme de lyrisme qui chute dans le grotesque, le vulgaire : on appelle une chatte une chatte, chez Houellebecq"  

Le narrateur Houellebecquien est toujours un mâle blanc contemporain, dont le phallus est en berne 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Houellebecq, c'est pas un rebelle qui est devenu réac" estime Nelly Kaprièlan : " Je pense que que c'est un affectif, qui aime beaucoup Emmanuel Macron".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur son soutien à Donald Trump : "Il est pour que chaque pays soit pour son commerce, son identité : il est souverainiste (...) Il brouillait les pistes, faisant la une des Inrocks et de Valeurs actuelles en même temps". Et la critique littéraire estime aussi qu'on peut mettre Houellebecq dans les programmes scolaires. Même les passages sur la zoophilie, la pédophilie? "Pourquoi pas  : c'est la vie", répond-elle en tempérant, "mais en même temps, il y a trois mots !"

Aller plus loin

Le nouveau roman de Michel Houellebecq, "Sérotonine", passé au crible des critiques du "Masque et la Plume"

  • Légende du visuel principal: Nelly Kaprielan © Radio France / Christophe Abramowitz
Les invités
L'équipe
Contact