Iannis Roder, professeur d'histoire en Seine-Saint-Denis, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Professeur d'histoire en Seine-Saint-Denis, Iannis Roder travaille depuis longtemps, bien avant l'attentat contre Charlie Hebdo, sur l'éducation aux médias dans les zones sensibles de banlieue, auprès d'élèves qui se sentent incompris par les journalistes.

Avec France Inter, il a participé au processus d'Interclass et raconte comment, face à des professionnels de l'information, les élèves réfléchissent sur leurs acquis, sur le décryptage de l'information.

Un décryptage peu évident. Avec l'accès à internet, les élèves sont abreuvés d'informations mais ne disposent pas des clés pour les hiérarchiser, identifier les sources, comprendre les "fake news".

Pour ce faire, l'enseignant recommande de ne pas porter de jugement de valeur, de ne pas asséner de vérité à l'élève qui est dans l'erreur mais à le faire argumenter son propos, pour débattre avec lui et lui donner les clés de compréhension nécessaires.

Sur l'enseignement de la Shoah, mais de toutes les persécutions de masse, Iannis Roder appelle à modifier la façon dont elle est instruire à l'école, en partant non plus des victimes mais des bourreaux et des faits qui ont poussé des populations à s'attaquer à des minorités.

Légende du visuel principal:
Iannis Roder © Radio France / Capture d'écran
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.