Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de Nicolas Hulot, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, est l'invitée de Léa Salamé à 7h50.

Alors que la majorité présidentielle a été très critiquée cette semaine pour avoir fait disparaître du projet de loi "agriculture et alimentation" les amendements interdisant l'utilisation du glyphosate d'ici trois ans, Brune Poirson défend le travail de son gouvernement. Face aux critiques, elle réplique : 

Je demande à Yannick Jadot de se mettre à travailler, au lieu de passer son temps à faire de grandes déclarations

Pourquoi ne pas avoir inscrit l'interdiction de ce produit nocif dans la loi? "Derrière il faut faire le petit travail de fourmi, de construction de coalition au niveau européen, ça prend des semaines et ça se passe en dessous des radars" explique la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, "il s'agit de changer les comportements, c'est une démarche plus globale": 

"Ca fait des années que les agriculteurs et les consommateurs français attendent un changement, et c'est bien plus facile de voir le verre a moitié vide (...) En France, il y a 1/3 des agriculteurs qui vivent avec moins de 350 euros par mois (...) Dans cette loi, on inverse la logique, il y a des avancées majeures. Par exemple, d'ici 2022 il y aura 50% de produits issus du bio et des circuits courts dans les cantines."

Sur la loi littoral, Brune Poirson assure qu'elle ne changera pas : "Nous n'y toucherons pas, elle fait partie intégrante de l'ADN français."

Comment se porte Nicolas Hulot, dans un gouvernement où les concessions ont été nombreuses face à ses promesses? "Nicolas Hulot n'est pas un enfant", explique sa secrétaire d'état, "il a conscience de l'urgence des sujets".

Et conclu, réaliste : "Quand vous pensez au changement climatique toute la journée, il y a de quoi pas dormir et s'inquiéter."

"Je ne suis certainement pas sa poule"

"Ce n'est pas vrai, ma poule." Lors des questions au gouvernement, mardi 29 mai, le député apparenté PS Christian Hutin avait ainsi interpellé en ces termes Brune Poirson, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.                      "Je ne connais pas bien ce monsieur, je ne suis certainement pas sa poule", a répliqué Brune Poirson, ce lundi matin sur franceinter.                       

"C'est assez humiliant et il faut que ce genre de pratiques cessent", a-t-elle répondu après s'être exprimée sur les questions du glyphosate et du volontarisme du gouvernement d'Emmanuel Macron sur les mesures écologiques. "Il s'est excusé", précise enfin la secrétaire d'Etat.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.