Maxime Lledo, étudiant en sciences politiques, auteur de "Génération fracassée, Plaidoyer pour une jeunesse libre !" (Fayard) est l'invité de Léa Salamé.

Où sont les jeunes ? 

Maxime Lledo regrette le manque de présence des jeunes dans le débat public à l'occasion de la crise générée par la pandémie de coronavirus. "C’est regrettable qu’on ait passé notre temps à donner la parole à des gens qui n’étaient pas jeunes, alors qu’il suffisait de se plonger dans les réseaux sociaux pour voir qu’il y avait des jeunes en détresse."

Ce n'est que trop récemment_, "_après un an que nous sommes confinés", que "on a entendu un an pour que la ministre Vidal envisage que les étudiants puissent retourner en cours". 

S'agit-il d'un conflit générationnel ? Maxime Lledo pointe du doigt les ex-soixante-huitards, et s'étonne que "des gens qui prônaient il est interdit d’interdire soient les premiers à demander des interdictions". 

Quant aux conseils du corps médical de confiner la popultion, il répond : " je suis pas sure que ce sont ces médecins qui vont aider les jeunes à ne pas décrocher". 

"J’ai trouvé que la liberté tombait en désuétude. On a l’impression qu'aujourd'hui pour sauver la liberté il faut la suspendre. Sur les plateaux qu’on parle des jeunes c’est un fait, mais qu’on invite des jeunes pour parler des jeunes, c’est totalement autre chose"

Génération Caliméro

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Maxime Lledo porte également un regard critique sur la génération actuelle, "sur tous les grands sujets de société, violences femmes, policières, je suis contre l'enfermement idéologique, je suis pour le contradictoire.  Ma génération a perdu la liberté d’une parole qui la choque. On peut vouloir se protéger tout en continuant à vivre, avoir des pensées différentes". 

Pour lui, Emmanuel Macron "est un faux jeune, j’ai rarement vu les jeunes au cœur de sa décision". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Maxime Lledo © Philippe Matsas Leextra
Les invités
L'équipe
Contact