La présidente du Front national et députée du Pas-de-Calais est l'invitée de Léa Salamé.

Marine Le Pen en avril 2017
Marine Le Pen en avril 2017 © AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER

Etat d'urgence inefficace

Marine Le Pen considère qu'il n'a pas été efficace.

Une nouvelle obligation de vaccination pour les enfants

Marine Le Pen note que nous connaissons peu les conséquences à long terme de cette vaccination multiple.

L’enquête sur les emplois du Front National

Marine Le Pen : J’ai refusé d'aller voir les enquêteurs car j’ai saisi la chambre d’instruction. C’est un problème de séparation des pouvoir, au cœur de l’état de droit. Les juges sont-ils compétents pour mener cette enquête ?

Mon immunité parlemantaire, je ne demande à en bénéficier.

Au FN c'est tu fermes ta gueule ou tu pars (question de Léa Salamé) ?

Marine Le Pen :On ne parle pas comme ça au Fn, explique Marine Le Pen. Nous avons un chantier de refondation à mener ; il y aura un séminaire, une consultation des adhérents. C’est démocratique. C’est sur la base de cette consultation que l’on arrivera au Congrès du FN où nous espérons beaucoup de changement pour pouvoir accueillir des millions de Français qui ont voté pour moi. Je pense que le nombre de Français susceptibles de rejoindre le FN est bien supérieur à la base du FN. Le FN doit se dépasser lui-même. Il faut un nouveau nomet nouvelle une manière de fonctionner".

Les invités
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.