Alors que la ministre de la Culture Françoise Nyssen vient de présenter ses premières pistes pour réformer l'audiovisuel public, la PDG de Radio France, Sibyle Veil, est l'invitée de Léa Salamé.

Après les annonces sur la réforme de l'audiovisuel faites hier par le gouvernement, Sybile Veil réaffirme sa foi dans le numérique :  "Les médias de service public doivent s'adresser à tous les Français(...) Avec plus de présence sur le numérique on réussit à rajeunir les auditeurs", explique la patronne de Radio France qui affiche "450 000 auditeurs de moins de 35 ans" gagnés au cours des trois dernières années. Celle qui affirme que le service public "doit préserver une différence de contenus" explique aussi :

Pour aller chercher les jeunes, il faut comprendre leurs usages, s'y adapter. Cette évolution vers plus de numérique doit nous permettre de nous adresser à toutes les générations et tous les milieux culturels

Dans le même temps, alors que le passage de France 4 sur le numérique a été annoncé comme l'une des mesures de cette réforme de l'audiovisuel public, Sybile Veil affirme que le même sort n'est pas réservé à Mouv', la radio de Radio France destinée aux jeunes : 

Il n'a pas été question de Mouv' dans le passage sur le numérique : c'est une grande réussite pour notre groupe d'arriver à toucher ces jeunes

Les finances, le nerf de la guerre

La réforme annoncée doit aussi engendrer des économies, pas précisées à ce jour, même si, estime Sybile Veil, "ce ne sera pas aussi élevé que les chiffres annoncés dans les journaux" (500 millions d'euros évoqués, NDLR). 

Pas de fusion France Bleu/France TV

Alors qu'un projet de matinales communes entre France Bleu et France Télévisions est annoncé "pour l'automne" à Paris et Marseille, la PDg de Radio France affirme de son côté qu'il s'agit de "deux offres régionales qui seront complémentaires mais séparées", et qu'il n'est pas question de "fusion" : 

La réforme annoncée hier ne parle pas de fusion, c'est plutôt le succès de France Bleu qui est à l'honneur

Sur la vidéo et la radio filmée : "cette évolution ne va faire que s'accroître", explique Sybille Veil qui affirme qu'aujourd'hui "les jeunes partagent plus de vidéos qu'ils n'échangent de textos, il faut continuer à mettre en image la radio" et "il faut accompagner l'évolution sur les enceintes connectées."

A propos de Guy Lagache, nommé au poste de numéro 2 de Radio France : "C'est un homme d'image, un interlocuteur avisé pour les discussions avec France TV mais c'est avant tout un homme de programme, il peut nous apporter de l'innovation"  

C'est notre devoir en tant que service public d'être innovant et imaginatif

"Sur nos antennes, il faut plus de diversité, et je m'y emploierai sur les chaines de Radio France" précise Sybile Veil en guise de conclusion.

Légende du visuel principal:
Sibyle Veil, PDG de Radio France © Radio France / capture d'écran
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.