Jean-Paul Dubois, lauréat du prix Goncourt 2019 pour "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (L'Olivier) , est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Le Goncourt 2019 prévient : "Je me sens vivant, mais demain je vais reprendre la même vie que j'avais avant de partir, rien n'aura changé, si ce n'est du bonheur qui s'est dispersé". Jean-Paul Dubois vient d'être récompensé pour "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (L'Olivier).

"On est entre les mains de tyrans, mais le problème c'est qu'on les a élus. La démocratie sert à offrir une voie royale à des fous furieux" estime l'écrivain qui a aussi longtemps traversé l'Amérique en tant que reporter pour le "Nouvel Observateur":  "Des types qui étaient marginaux sont aujourd'hui sont à la tête du pays, moi ça me fout la trouille."

"Les réseaux sociaux et la narration fictive n'ont rien à voir."

L'écrivain évoque alors son dernier roman , "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon": 

Se remémorant la toute dernière phrase de son premier roman ("Je ne vaux pas grand chose et je ne crois en rien, et pourtant tout les matins je me lève"), il dit en riant : "Un truc de génie, j'ai résumé la condition humaine!". Jean-Paul Dubois n'est pourtant pas le personnage sombre à tendance dépressive qui traverse ses romans : "Je n'ai jamais trouvé un jeu plus amusant que la vie".

  • Légende du visuel principal: Le romancier Jean-Paul Dubois avec Léa Salamé © Radio France / Sonia Leyglene
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.