Dominique de Villepin, ancien ministre des Affaires étrangères, analyse les relations diplomatiques entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

Dominique de Villepin, ancien ministre des Affaires étrangères estime désormias qu'il fait agir, dans cette crise avec la Corée du Nord : "Il faut agir, il existe un certain flou mais aussi des certitudes"

Kim Jong Un cherche à sanctuariser son territoire (...)Aux États-Unis, un certain nombre d'experts pensent qu'il souhaite aller beaucoup plus loin, (...) exercer un chantage auprès des États-Unis, empêcher la capacité américaine à aider la Corée du Sud voire le Japon, neutraliser la capacité des Usa à venir en soutien de ses alliés

"Kim Jung Un est-il fou ?", questionne Léa Salamé, quand Dominique de Villepin estime qu'il est "rationnel" : "Il faut savoir si il cherche à sanctuariser son territoire ou engager un bras de fer avec les États-Unis, toute l'affaire est là".

Tout l'équilibre international repose sur l'outil de la dissuasion

"Si un état nucléaire frappe un autre état nucléaire déjà doté, le principe de la dissuasion ne vaut plus", estime l'ancien ministre des Affaires étrangères.

Nous ne pouvons pas donner un chèque en blanc à Trump dans la gestion de la crise avec la Corée Du Nord

Le Venezuela est-il une dictature?

"Le Venezuela subit une dérive autoritaire mais je n'emploie pas le terme de dictature", précise Dominique de Villepin qui a grandi dans ce pays. "Il y a une ombre qui plane sur ce dossier, ce sont les États-Unis (...) Aujourd'hui il faut parier sur les pays de la région, comme Cuba".

Quand à l'attitude de Jean-Luc Mélenchon à l'égard du régime de Nicolas Maduro, Dominique de Villepin est catégorique : "Il ne faut accepter aucune complaisance à l'égard du régime de Maduro, mais je crois qu'il faut être efficace"

La France ne doit être dans la main d'aucune faction, aucun groupe(...) Une solution ne peut être trouvée en tournant complètement le dos au Chavisme, souhaité par une partie du peuple venezuelien

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.