Soutien de Christian Jacob à la présidence du parti Les Républicains, Aurélien Pradié plaide pour "un chef qui ne travaille pas pour sa propre boutique". Le député du Lot est l'invité de Pierre Weill à 7h50.

Député LR du Lot, Aurélien Pradié soutient Christian Jacob dans l'élection pour la présidence du parti, qui se tiendra en octobre. "Christian Jacob est à un moment de son parcours politique où l'ambition qui l'anime est collective, explique-t-il. Il pourra être le grand ordonnateur de ce parti qui a besoin de se reconstruire de fond en comble. Car il nous faut aujourd'hui un chef qui ne travaille pas pour sa propre boutique"

Sur quelles idées, quelles valeurs, le Parti LR doit-il se reconstruire ? Pour Aurélien Pradié, la droite ne s'est pas questionnée depuis trop longtemps. Le député se dit favorable au libre-échange, tout en sachant "que l'économie, à bien des égards, a besoin d'être contrôlée". Et d'invoquer le général de Gaulle et Pompidou. 

"Il faut que la droite cesse de se perdre entre les eaux ultralibérales et les eaux conservatrices", martèle-t-il.  Le sujet, doit donc passer avant la question de celui qui représentera le parti à l'élection présidentielle de 2022. "Ce qui nous tue, à droite, c’est qu’on cherche le sauveur avant de chercher les idées". 

Interrogé sur la loi bioéthique, Aurélien Pradié explique avoir une approche "plutôt favorable" à la procréation médicalement assistée, tout en réclamant des gages pour qu'elle ne "bascule pas" vers la GPA.

  • Légende du visuel principal: Le député LR du Lot, Aurélien Pradié, en 2017 © AFP / Pascal Pavani
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.