Sylvain Tesson, écrivain, auteur de "Un été avec Rimbaud" (coédition France Inter/ éd des Equateurs), est l'invité de 7h50.

Sylvain Tesson
Sylvain Tesson © AFP / Alain JOCARD / AFP

Il est difficile de penser de Rimbaud qu’il pourrait être une sorte de remède : "Je ne sais même pas si ce serait un compliment. Les poètes ne sont pas des pharmaciens"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sylvain Tesson relate la vie de Rimbaud comme "une aventure tragique", la vie d'un être "habité par quelque chose". 

"À 15 ans, il écrit quelques vers et on les lit encore, il défonce tout" explique l'écrivain. 

Rimbaud a écrit jusqu'à l'âge de 19 ans, puis a cessé d'écrire et est mort à 37 ans. 

"Personne ne comprend" dit Sylvain Tesson, car "il y  a chez lui le balancement entre

destruction et régénération, et puis tout d’un coup il se tait peut-être parce qu’il pense qu’on ne l’a pas assez écouté, ou peut-être parce qu’il pense que tout ça n’était qu’une lubie d’adolescent."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour Sylvain Tesson il a apporté quelque chose de fondamental, "se servir de la langue comme une clé d’accès, et comme il dit “je vais lever les voiles”... "

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"C’est l’anti-Victor Hugo. Victor Hugo est un génie et il le met au service de ses causes. Le particulier lui permet de fonder un raisonnement. Rimbaud pas du tout. Il faut recevoir sa poésie et non le prendre comme un professeur."

Les invités
L'équipe
Contact