Le rappeur Akhenaton publie en disque et en livre un long poème intitulé La faim de leur monde. Au micro de Léa Salamé, le rappeur remonte aux sources de la crise de notre société occidentale.

Dans son livre Akhenaton publie un long cri de colère quinze ans après le titre “La fin de leur monde” du groupe IAM qu’il a fondé. “Pour moi, nous sommes au cœur d’une crise civilisationnelle. On parle souvent de crise sanitaire mais dans ce poème j’ai voulu montrer que tout est lié comme une chaîne. Parfois les individus ont l'impression que tout est séparé, que l'économie est séparé du social. Je pense que tout se tient”, explique le chanteur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

“Il y a beaucoup de choses qui me révolte, l’être humain devrait réagir aux dangers avec de la solidarité. Les gens sont leur propre médium avec les réseaux sociaux et c’est quelque chose d’inquiétant”, ajoute Akhenaton. “On a l’impression que nous ne contrôlons pas les choses alors que nous le pouvons. Quand on a des convictions on oriente sa consommation”

"Le gouvernement traque les ados qui vendent sur Vinted et au même moment 100 milliards d’euros s’en vont au Luxembourg"

Akhenaton prend le temps de rendre hommage à sa mère dès le début du poème : “c’était une militante à la CGT et au Parti communiste donc j'ai commencé très jeune à aller dans les défilés syndicaux ou contre la guerre au Vietnam. À travers ses enseignements et son éducation, ça a infusé et donné un certain goût à mon rap. À la maison il y avait Brassens ou John Baez tout le temps.” 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Engagé contre la montée du Front national devenu Rassemblement National, Akhenaton estime qu'on "assiste aux premiers effets psychologique de l’enfermement depuis un an". "Quand les gens ont peur, ils réagissent de manière irrationnelle et extrême en essayant de trouver des coupables qui sont les plus faciles à désigner", ajoute le fondateur du groupe IAM.

"Ce parti fonctionne uniquement en désignant des coupables à des situations pénibles", Akhenaton

Le fondateur du groupe IAM est revenu sur la situation du monde de la culture. Un secteur qui est à l’arrêt depuis le début de la crise du Covid-19 : “une société qui s'effondre commence toujours par voir sa culture s’effondrer. La culture privée est en train de s'effondrer. Il faut distinguer les deux par rapport à celle qui est subventionnée par l’Etat. Ce sont les prémices d’un effondrement.”

  • Légende du visuel principal: Akhenaton © AFP / Fred TANNEAU / AFP
Les invités
L'équipe
Contact