Le président de Debout la France est l'invité de Lea Salamé.

Nicolas Dupont-Aignain
Nicolas Dupont-Aignain © AFP / Franck CHAPOLARD / Citizenside

L'après présidentielle

Pas de regrets pour Nicolas Dupont-Aignant, quand il voit 'le massacre social, la propagande de parti unique du mouvement En Marche". "J'ai soutenu le programme de Le Pen amendé par le mien ; j'ai toujours dit que cette coalition était faite de 2 partenaires indépendants. Nous devions avoir un accord pour les législatives, si Marine Le Pen gagnait. Elle n'a pas gagné. J'ai toujours dit qu'il n'y aurait pas fusion."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La loi travail, un massacre social

Nicolas Dupont-Aignan : "Je suis scandalisé. les Français vont devenir des salariés kleenex. Les entreprises ont besoin de protection face aux travailleurs détachés ; derrière la propagande médiatique il y a une régression sans précédent dans notre pays."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
Contact