Traînes royales, dossards de sport, robes qui se zippent et se dézippent, hauts à dos nus... Que racontent nos vêtements lorsqu'on les observe de derrière ? Le conservateur Alexandre Samson s'est penché sur le sujet pour l'exposition parisienne "Back Side/Dos à la mode". Il est l'invité de Pierre Weill à 7h50.

L'idée de "Back Side/Dos à la mode" est partie d'un constat, explique le commissaire de l'exposition, Alexandre Samson. "Avec internet, on n’a jamais eu autant accès à la mode. Mais ce mode de diffusion se borne à la face. Or, historiquement, la mode a été abordée en trois dimensions, comme la sculpture ! De fait, notre société aujourd'hui est obsédée par l'identité, le visage, la face", observe l'historien.

L'homme est néanmoins le parent pauvre de cette exposition qui fait la part belle aux robes dos-nu, concède Alexandre Samson. 

Les hommes abordent leur dos quand il faut l’orner, par exemple avec un dossard pour faire du sport. Mais il est très rare qu’ils le dénudent ou y mettent une fermeture. L’homme est socialement, historiquement, indépendant. Il ne joue pas avec son corps comme un outil de séduction" - Alexandre Samson

Back Side/Dos à la mode est une exposition du Palais Galliera, à voir au musée Bourdelle, à Paris, jusqu'au 17 novembre.

  • Légende du visuel principal: Alexandre Samson, conservateur au Palais Galliera © Emilie Gomez
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.