Elle a conservé son poste au ministère du Logement du gouvernement Cazeneuve. L'occasion pour la Ministre de dresser un bilan et rappeler ses objectifs au micro de Léa Salamé

Emmanuelle Cosse  la sortie du Conseil des Ministres le 30 novembre 2016
Emmanuelle Cosse la sortie du Conseil des Ministres le 30 novembre 2016 © Maxppp / Julien Mattia/Wostok Press

Alors que la France traverse un épisode inédit de pollution hivernale, Emmanuelle Cosse réaffirme son maintien à Anne Hidalgo, la maire de Paris, qui instaure son troisième jour de circulation alternée. Emmanuelle Cosse maintient : il faut responsabiliser les automobilistes, et surtout que les français arrêtent d'opter pour le diesel.

Pour l'élu verte, lutter contre la pollution et instaurer de véritables mesures, c'est aussi rassembler les volontés parmi l'ensemble de la classe politique. Ce qui n'est pas encore le cas :

Et Donald Trump qui vient de nommer un climato-sceptique à la tête de l'Agence de l'environnement ? Mauvais signe adressé, mais avec peu d'impact : l'économie des États-Unis est déjà largement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Les solutions d'hébergement d'urgence en question

Sur le "renoncement de François Hollande"

Emmanuelle Cosse : elle suivra de toute façon celui qui sera élu lors de la primaire de la gauche, même en cas de victoire de Manuel Valls. Pour l'instant, son soutien va à François de Rugy, même si la défection de François Hollande l'a surprise :

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.