L'ancien directeur de la police nationale Frédéric Péchenard, désormais vice-président LR de la région Ile-de-France, chargé de la sécurité, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Frédéric Péchenard
Frédéric Péchenard © AFP / Joël SAGET / AFP

"C'est un problème de doctrine et de l'emploi des forces" réagit l'ancien directeur de la police nationale sous Nicolas Sarkozy : "La doctrine du maintien de l'ordre en France, c'est 'pas de contact'. Je crois que cette doctrine est dépassé quand vous avez affaire à des émeutiers "    

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur les mesures anti-casseurs données par Édouard Philippe : "Ce que je demande au gouvernement, c'est de remettre l'état de droit" : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Sur l'affaire de Toulon (Un commissaire filmé en train de frapper des manifestants, ndlr) : "J'ai fait ce métier trente ans, la police est admirable, les policiers sont soumis à des contraintes, (...) et quand il y a des dérapages ils doivent être sanctionnés".

Sur l'intrusion d'un engin de chantier samedi dernier dans un bâtiment du gouvernement : "Le maintien de l'ordre c'est difficile, vous devez laisser les gens manifester, leur faciliter la vie, et en même temps [gérér] les émeutiers (...) il y avait quand même beaucoup de policiers et de gendarmes sur Paris, donc ça m'interroge".     

Sur l'application des peines : c'est la question majeure et centrale : 

Sur le retour de l'état d'urgence demandé par Laurent Wauquiez : "Il faut que le gouvernement reprenne la main. Il y a de quoi faire dans la loi aujourd'hui, mais s'il faut retour à l'état d'urgence, pourquoi pas?"

Sur la fuite de certains élus LR au sein du RN : "Je ne ferais jamais ça".

Les invités
  • Frédéric PéchenardAncien Directeur de la police nationale, vice-président à la Région Ile-de-France en charge de la sécurité
L'équipe
Contact