La candidate s’apprête à mettre un terme à sa course à l'investiture démocrate face à Bernie Sanders. Elle va donc devoir affronter Donald Trump pour la présidentielle de novembre. L'ancien ambassadeur de France à Washington est l'invité de Léa Salamé

►►►VIDÉO - François Bujon de l'Estang répond aux questions de Léa Salamé

►►►A RETENIR :

Dernier "super Tuesday" dans la primaire démocrate "Il semble bien que Hillary Clinton ait remporté le nombre minimum de 2883 délégués pour être investie"

Bernie Sanders continue "Les Démocrates, contrairement aux Républicains, ont des délégués et des super délégués. Ceux là sont acquis massivement pour Hillary Clinton. Il a toujours dit qu'il essayerait de les convaincre"

L’Impopularité d'Hillary Clinton "Elle a tout pour réussir mais elle n'est pas parfaitement à l'aise en campagne"

►►►VIDÉO - François Bujon de l'Estang : "Hillary Clinton est ennuyeuse et manque de charisme"

"Elle parle par paragraphes" "Son impopularité est liée à la fatigue des Clinton"

Le poids de Bill Clinton "Bill Clinton possède beaucoup de pouvoir au sein du parti démocrate"

►►►VIDÉO - François Bujon de l'Estang :"Bill Clinton pèse très lourd dans le parti démocrate"

Obstacles pour Hillary Clinton "Ce qui peut la gêner le plus, ce sont ses liens avec Wall street, la relation de la fondation Clinton avec des chefs d'Etats étrangers. Il y a aussi l'affaire des mails. Mais je ne pense pas que ce soit suffisant"

Sur le vote anti-élite "C'est encore l'économie. Les grandes plaies de la crise des subprimes de 2009 ne se sont pas refermées"

►►►VIDÉO - François Bujon de l'Estang : "Les cicatrices de la grande crise de 2009 continuent de se faire sentir"

"Il va devoir se calmer dans ses outrances sinon ça peut lui être fatal" "Depuis deux jours il parle avec un téléprompteur"

►►►VIDÉO - François Bujon de l'Estang : "Donald Trump va devoir se calmer sur les outrances"

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.