Guillaume Gallienne se lance un nouveau défi en mettant en scène "Cenerentola" de Rossini à l'Opéra. Il est l'invité de Léa Salamé.

Guillaume Gallienne met en scène La Cenerentola
Guillaume Gallienne met en scène La Cenerentola

Guillaume Gallienne se lance un nouveau défi en mettant en scène la Cenerentola de Rossini à l'Opéra de Paris, jouée à partir du 10 juin au palais Garnier :

"C'est souvent traité comme un opéra-bouffe, mais ce n'est pas ça. C'est traduit comme un drame joyeux" rectifie Gallienne à propos de ce projet qui se prépare depuis trois ans :

Les chanteurs, il faut tout leur montrer

"C'est l'opposé de ce qu'il faut faire à un acteur (...) sous peine de briser leur imaginaire", explique le comédien, qui rappelle :

Défendre le service public

Le comédien explique qu'il a toujours considéré sa mission au "Français" (autre nom de la Comédie Française) comme une mission de "service public" :

Parfois on ne se rend pas compte de la chance qu'on a et de la responsabilité que ça implique

"J'aime pas les Jacobins"

Guillaume Gallienne confirme son peu de goût pour les défenseurs de la pensée unique, ceux qui ont pour habitude de "Couper les têtes qui dépassent" et empêche "d'avoir le droit de sortir d'une case", et de faire ainsi le parrallèle avec la polémique qu' Emmanuel Macron a provoqué avec le dîner organisé pour ses proches et collaborateurs au restaurant La Rotonde, le soir du premier tour de l'élection présidentielle.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.