La présidente de France Télévision est l'invitée d'Alexandra Bensaid.

Delphine Ernotte
Delphine Ernotte © Getty / Laurent Viteur

La présidente de France Télévision est l'invitée d'Alexandra Bensaid.

Le sexisme en entreprise

Delphine Ernotte avait un carnet des remarques sexistes. "Il est toujours dans ma tête, mais j'en ai moins à noter car je vis dans un monde totalement mixte à France Télévisions".

Il y a beaucoup de femmes à France Télévisions mais elles accèdent trop peu aux postes à responsabilité. "Je veux un objectif de 50 % de mixité . Cela passe par la discrimination positive dans toutes les strates de l'entreprise car ça ne progresse pas tout seul. "

La politique : garantir l'indépendance de la rédaction.

Le débat de l'élection présidentielle, ce n'est pas à France Télévisions de décider qui sont les candidats sérieux. Donc tous les candidats validés par le Conseil Constitutionnel seront présents. "Après on verra en fonction du nombre comment on adapte le format à 3 jours du 1er tour. ce sera un moment très important."

La télé publique, son financement et son audience

Delphine Ernotte craint-elle une réduction du nombre de chaines publiques, comme le propose Emmanuel Macron ? "Ce n'est pas le cœur du débat pour l'instant.Ce qui m'importe c'est que l'on continue à financer la chaîne France Info sur le canal 27. On est très fier c'est un mariage à 4 avec l'INA, RADIO FRANCE, FRANCE 24, et FRANCE TELEVISIONS. 0,3% c'est un bon démarrage d'audience; c'est une offre numérique qui cartonne. c'est un vrai succès, la somme des numériques des partenaires est de plus 60% en 6 mois. Je ne suis pas inquiète pour sa pérennité. Les spectateurs ont vu la différence. "

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.