Il sera le candidat d'EELV à la présidentielle. Le député européen, ancien directeur des campagnes de Greenpeace et vainqueur de la primaire est l'invité de Léa Salamé.

Yannick Jadot à la Commission Européenne en février 2015
Yannick Jadot à la Commission Européenne en février 2015 © Getty / Thierry Monasse

À quoi sert une candidature écologiste à la présidentielle ? Pas forcément à devenir président, Yannick Jadot en est conscient. Mais il veut voir largement au-delà. "Mon sujet c'est de construire la société écologique", explique-t-il. "Cette candidature, ça sert à préparer les victoires de demain. Moi je veux des victoires législatives, des victoires aux municipales."

Une candidature qui doit rassembler, selon lui. "Je ne suis pas le candidat d'Europe Ecologie les Verts, on a fait une primaire ouverte. Je veux représenter tous ceux et toutes celles qui ont voté pour moi." Cécile Duflot était présente lundi pour célébrer sa victoire, mais pas (encore) de nouvelles de Nicolas Hulot, considéré longtemps comme un candidat "idéal" pour EELV. "Mais j'ai reçu des textos de félicitations de beaucoup de personnalités du monde de l'écologie et en-dehors". Pas question en revanche d'aller jusqu'à participer à la primaire de la gauche.

Enfin, les écologistes ont célébrer hier une autre victoire : les préconisations du rapporteur de la République qui recommande d'annuler des arrêtés pour la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. "Il y a enfin une porte de sortie pour ce gouvernement", estime Yannick Jadot, qui espère qu'elle sera franchie.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.