Vincent Desportes est l'invité de Pierre Weill pour parler de l'opération Sentinelle après l'attaque de six militaires à Levallois-Perret.

Militaires à Levallois-Perret pour l'Opération Sentinelle après l'attaque d'une patrouille - 9 août 2017
Militaires à Levallois-Perret pour l'Opération Sentinelle après l'attaque d'une patrouille - 9 août 2017 © AFP / Stéphane de Sakutin

Ancien général de division de l'armée de terre française et professeur associé à Sciences Po Paris, Vincent Desportes a déploré ce jeudi la vulnérabilité des soldats mobilisés par l'opération Sentinelle. Après l'attaque menée mercredi à Levallois-Perret contre six militaires, Vincent Desportes a dénoncé, au micro de Pierre Weill, l'inefficacité du dispositif.

Certes, le général a également affirmé que la mise en place de Sentinelle après le choc qu'a été l'attentat perpétré en janvier 2015 contre Charlie Hebdo était une bonne chose.

Mais il a regretté que le précédent gouvernement ne trouve pas le courage, pendant le quinquennat de François Hollande, de faire cesser ensuite la sur-mobilisation des effectifs militaires, sous peine de devoir assumer les conséquences d'un nouvel attentat.

Vincent Desportes a ainsi lancé un appel à Emmanuel Macron alors que le président de la République a promis de repenser le dispositif à l'automne prochain.

Usure des troupes

Pour ce militaire de carrière, le bilan de l'opération Sentinelle est très mauvais. D'après Vincent Desportes, Sentinelle aboutit à un sous-entraînement des militaires français, à une démobilisation de leur part, avec un nombre croissant de soldats qui se désengagent ou ne terminent pas leur contrat car ils estiment ne pas s'être engagé pour parader dans "des gares" et un effet lourd sur le moral des familles.

Et surtout, le général déploré le retrait des troupes, comme par exemple la fin de Sangaris au Sahel, pour répondre à la demande d'effectifs.

Pour lui, la solution serait de mobiliser les forces de l'ordre, bien plus nombreuses que les 10.000 soldats alloués à Sentinelle.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.