Georges Buisson, fils de l'historien Patrick Buisson, est l'auteur de "L'Ennemi" (Grasset), un livre sur les relations compliquées avec son père. Il est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Georges Buisson
Georges Buisson © JF Paga

"Je n'avais pas d'autres visions de la politique que celles qu'il m'imposait" explique le fils de l'historien controversé qui fut aussi conseiller spécial de Nicolas Sarkozy pendant sa présidence. "Jamais en première ligne, toujours aux premières loges", résume ainsi son fils : 

"Le stratège est celui qui rassure", explique Georges Buisson sur son père, qui exerça une grande influence auprès de Nicolas Sarkozy, avant et pendant son quinquennat.

Il explique aussi comment son père lui annonce un jour, alors qu'il est âgé de 7 ans et qu'il se trouve dans sa voiture, qu'il va rencontrer "un homme très important" : ils se rendent alors tout deux à la Trinité-sur-Mer, chez Jean-Marie Le Pen. Pour Georges Buisson, "c'était normal, c'était juste quelqu'un de connu avec lequel je jouais".

"Il a toujours occupé la position haute dans sa vie personnelle comme dans sa vie politique"

Georges Buisson explique la rupture, d'abord celle de ses parents ("C'est moi qui ai convaincu ma mère à 3 ans, de partir" se rappelle-t-il) puis celle du père et du fils, plus tard, alors que ce dernier travaille à la chaîne Histoire, dirigée par son propre père :

Il avoue aujourd'hui avoir écrit ce livre comme un deuil, et nie être à l'origine de la fuite des enregistrements que Patrick Buisson avait réalisé, en secret, de son entourage alors qu'il était conseiller de Nicolas Sarkozy. "tout ce que j'ai fait, je l'ai fait frontalement et en mon nom", explique Georges Buisson, qui a dû lui aussi réaliser des enregistrements de conversations avec son père, qui avait demandé à la police de surveiller le restaurant tenu par son épouse, originaire de Madagascar (et surnommée "la métisse" par Patrick Buisson).

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.