Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, répond aux questions de Léa Salamé sur le projet de loi du gouvernement sur l'immigration et sur l'avenir de son parti, désormais présidé par Laurent Wauquiez. 

Au sujet de Notre-Dame-des-Landes, si le projet de l'aéroport est sacrifié, Bruno Retailleau, affirme que " C'est l'ouest qui est sacrifié...Il y a un problème de courage politique, le courage du décision démocratique après 179 décisions de justice".

Il observe que la mobilité est consubstantielle à notre époque, l’aéroport actuel ne peut et ne pourra selon lui, pas faire face dans l'avenir à l'augmentation du trafic. 

Après un voyage en Irak, ce dirigeant LR a observé avec d'autres sénateurs une certaine amélioration de la situation sur place. Mais, par ailleurs, il évoque le génocide du peuple yézidis.   

"Les Chrétiens ont été persécutés mais il y a eu un génocide, pas des Chrétiens, mais des Yézidis. J'ai rencontré des membres de cette communauté, la seule députée Yézidis, et je vous assure que les témoignages sont bouleversants.  Plus de 12.000 personnes ont été tuées, il y a 7000 disparus, il y a encore plus de 3000 à 3500 femmes et jeunes femmes qui sont les esclaves sexuelles."

A propos du projet de loi du gouvernement sur l'immigration illégale, "Avec Emmanuel Macron, c'est toujours paroles fortes et acte faible mais je constate que dans le budget de 2018, il y a moins d'argent pour lutter contre l'immigration clandestine".

Légende du visuel principal:
Bruno Retailleau © AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.