Agnès Buzyn est la Ministre des Solidarités et de la Santé. Elle est l'invitée de Marc Fauvelle.

Agnès Buzyn ministre des Solidarités et de la Santé
Agnès Buzyn ministre des Solidarités et de la Santé © AFP / Thomas Samson

La ministre de la Santé a assuré mardi que le tiers payant (dispense d'avance de frais) chez le médecin "sera généralisé", une semaine après avoir annoncé qu'elle souhaitait "éviter son obligation".

Agnès Buzyn, a confié une mission à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur "la faisabilité technique" du tiers payant généralisé (dispense d'avance de frais).

Un rapport de l'Assurance maladie est également prévu en septembre sur le tiers payant. La ministre a confirmé que les conclusions de la mission sont attendues pour la fin de l'été.Le tiers payant généralisé sera mis en place mais selon Agnès Buzyn "il faut s'organiser". Le tiers payant généralisé mécontente de nombreux médecins généralistes et les syndicats qui les représentent, car ils craignent encore plus de paperasse. Agnès Buzyn avait récemment confirmé l'engagement pris par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle de rendre le dispositif "généralisable", c'est-à-dire facultatif, et non "généralisé". Il semble que ce mardi, elle ait infléchi sa position et qu'elle soit plutôt pour une généralisation du tiers payant à tous les médecins.

"Le tiers payant sera généralisé, c'est vraiment une question d'équité et d'accès aux soins puisque beaucoup de Français renoncent à aller se faire soigner parce qu'ils ne veulent pas avancer l'argent chez un médecin, c'est donc impératif d'aller vers un tiers payant généralisé".

La France est prête pour une PMA pour toutes les femmes

Le Comité consultatif d'éthique a rendu un avis favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, y compris les femmes célibataires. Pour l'instant, seules les femmes de moins de 42 ans en couple hétérosexuel ne pouvant avoir d'enfants y ont accés.

L'avis du Comité d'éthique ouvre la porte à une réforme selon la ministre des Solidarités et de la Santé :

L'avis exprimé par le Comité d'éthique sur la procréation médicalement assistée (PMA) "permet d'envisager une évolution de la législation" même si le calendrier législatif n'a pas encore été "arrêté", avait déjà déclaré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. "Notre objectif est bien de traduire d'un point de vue législatif l'avis" du Comité consultatif national d'éthique " ,ce que confirme sur France Inter Agnès Buzyn :

11 vaccins obligatoires

Le texte de loi qui rendra obligatoires onze vaccins pour les enfants contre trois actuellement sera présenté devant le Parlement à la "fin de l'année" 2017, pour une entrée en vigueur début 2018. Pour Agnès Buzyn,

Ce qui compte c'est rendre la confiance dans les vaccins. Nous avons des enfants qui meurent, qui ont des séquelles graves parce qu'ils n'ont pas été vaccinés.

Bientôt le paquet de cigarettes à 10 euros

Je revendique la santé publique : "nous sommes le pire pays au monde pour le tabagisme des femmes et nous enregistrons 80 000 morts par an". Il est impératif de rejoindre la majorité des pays de l'OCDE. Oui, une hausse drastique des prix du tabac sera efficace.

Nous allons équiper les généralistes pour l'aide au sevrage tabagique

Les invités
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.