Après l'incendie qui a ravagé le camp de Grande-Synthe, la directrice générale de Médecin du Monde France est l'invité d'Alexandra Bensaid.

Docteur Françoise Sivignon, présidente de Médecin du Monde est l'invitée d'Alexandra Bensaid
Docteur Françoise Sivignon, présidente de Médecin du Monde est l'invitée d'Alexandra Bensaid © AFP / Bertrand Guay

La présidente de Médecins du Monde Françoise Sivignon a dénoncé ce mercredi les "conditions indignes" dans lesquelles sont accueillis les migrants en France, et notamment les migrants mineurs isolés, au lendemain de l'incendie qui a ravagé le camp de Grande Synthe où se trouvaient près de 1.500 résidents.

Cet incendie, qui rend peu plausible la reconstruction d'un camp au même endroit, n'est pas une surprise. Françoise Sivignon rappelle les différentes alertes de Médecins du Monde à ce sujet, alors que l'organisation a plusieurs fois attaqué l'État en justice pour qu'il "prenne ses responsabilités".

"Pas de tourisme médical"

A moins de deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, l'incendie de Grande Synthe et la réponse des candidats inquiètent Médecins du Monde. François Sivignon a déploré "les discours bloquants" sur l'accueil migratoire. La présidente de Médecins du Monde estime que la politique migratoire française est en crise et estime qu'il n'existe aucune réelle raison à cela.

Réagissant à la proposition de Marine Le Pen de supprimer l'aide d'État accordée aux migrants, Françoise Sivignon affirme qu'il "n'existe pas de tourisme médical", s'appuyant sur les conclusions d'un observatoire créé sur le sujet.

Elle explique également que les personnes qui bénéficient de ce dispositif contribuent davantage aux Finances publiques qu'elles n'en bénéficient.

► REVOIR | Françoise Sivignon au micro d'Alexandra Bensaid

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.