Fanny Ardant joue "Hiroshima mon amour" sur scène. L'actrice est l'invitée de Léa Salamé à 7h50.

Fanny Ardant
Fanny Ardant © AFP / Valéry Hache

La comédienne Fanny Ardant reprend au théâtre "Hiroshima mon amour" de Marguerite Duras, et nourrit une grande admiration pour l'auteure : "Duras allie la forme et le fond, elle parle de la chose essentielle qu'est l'amour, que l'amour rend fou."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

J'aime aussi l'idée que Duras est comme une pile électrique, qu'elle aime provoquer, elle attend de celui qui l'écoute qu'il soit intelligent

Fanny Ardant poursuit : "Quand on demandait à Duras : 'Vous êtes en colère?', elle répondait 'Oui'. On disait 'Contre quoi?', elle répondait 'Contre tout, contre Dieu surtout'"  L'indignation rend vivant, on ne s'assagit pas, on ne se résigne pas". 

Dans la pièce que l'actrice reprend au Théâtre des Bouffes Parisiens, elle est seule en scène mais accompagnée par la voix, seule, de Gérard Depardieu : "

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.