Chloé Morin, politologue associée à la fondation Jean Jaurès, spécialiste de l'opinion publique, auteure de "Les inamovibles de la République" (L’Aube et Fondation Jean-Jaurès), est l'invitée de 7h50.

Chloé Morin a travaillé à Matignon pendant le quinquennat Hollande et se demande pourquoi "une somme d’individus" qui, pourtant, sont "bien formés et serviteurs de l'Etat",  peut "accoucher de décisions incompréhensibles par les citoyens".  

Parlant des hauts-fonctionnaires, elles notent le vocabulaire utilisé, parfois risible, comme "les assises de la mobilité" ou "la modération salariale", pour parler de baisse des salaires. 

Elle note une "solidarité réelle" et qu'"ils font pressions sur les politiques. Les politiques sont de passage, et eux ils vont rester. Il y a un déséquilibre entre la durée d’un politique, un ministre, et eux, ils restent". 

Emmanuel Macron avait dit qu’il supprimerait les grands corps, "mais on a rien vu venir. La parole politique est dévitalisée. L’intendance ne suit plus. Ça n’exécute pas. Il n'y a jamais de responsable. Certains assument même de ne pas appliquer les décisions". 

Réagissant au sondage qui indique que 7 français sur 10 approuvent le confinement, Chloé Morin estime que que "ce chiffre a été pris pour un plébiscite, en réalité c’est une résignation". Elle ajoute : "Les Français disent que c’est en raison des mauvais choix du gouvernement que nous sommes acculés à cela. Pour certains, ce sera la mort économique, et il va falloir faire accepter cette décision".

Elle décrit une situation d'’apathie démocratique,"c’est son affaiblissement, et quand on ne sera plus en démocratie on ne s’en rendra même pas compte". 

  • Légende du visuel principal: Chloé Morin est politologue associée à la fondation Jean Jaurès, spécialiste de l'opinion publique © Maxppp / IP3 / Christophe Morin
Les invités
  • Chloé Morinpolitologue associée à la fondation Jean Jaurès, spécialiste de l'opinion publique
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.