Florian Philippot, Président du parti Les Patriotes et député européen est l'invité à 7h50.

Florian Philippot
Florian Philippot © Radio France / Anne Audigier

Le groupe pharmaceutique Bayer, le nouveau propriétaire de Monsanto, a défendu l'innocuité du glyphosate au lendemain d'une condamnation inédite de ce géant américain de l'agrochimie pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup. 

Le gouvernement français a salué "un jugement historique" et le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a appelé Européens et Américains à participer à la "guerre" contre ces produits.  

Malgré cette décision qui pourrait faire jurisprudence, le groupe pharmaceutique allemand ne semble pas vouloir arrêter la production du glyphosate, toujours plébiscité par les cultivateurs pour son efficacité et son faible coût mais très critiqué, notamment en Europe. 

Pour Florian Philippot, "Hulot ressort affaibli et on voit l’étendue de son inaction. C'une guerre avec un casque en papier et une épée en mousse. Il faut arrêter de mentir aux gens. L’UE a déjà dit qu'il n'y aurait pas d’interdiction avant 2023. Le problème c’est qu’il faut l’interdire très rapidement, c’est une question de modèle agricole et de santé publique. Il faut interdire l’importation et protéger les agriculteurs d’une concurrence déloyale. C’est tout cela qu’il faut mettre en place ; dans cette équation il n’y a pas d’Union Européenne, elle interdit tout ce que je viens de dire. Nous devons quitter l’union européenne"

Floriant Philippot annonce la sortie le 19 septembre de son livre "Frexit".  

Concernant la plainte de Sophie Montiel pour usage de faux, Florian Philippot estime que "ce sont des bêtises. Une fausse signature qui provient de son attaché parlementaire. Elle aurait mieux fait de régler cela en interne"

20 500 euros auraient été dépensé pour l'achat de gadgets. 

Les Patriotes ne sont crédités que d’1%  pour les élections européennes, "Nous faisons appel aux donateurs.  Pour que Macron n’ait pas toujours les mêmes vieux opposants face à lui". 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.