Quels enseignements la France peut-elle tirer de l'élection surprise de Donald Trump ? L'ancien vice-président du New York Stock Exchange est l'invité d'Alexandra Bensaid.

Georges Ugeux parle a la presse apres l' assemblee generale des actionnaires de Fortis a Bruxelles, 11 février 2009
Georges Ugeux parle a la presse apres l' assemblee generale des actionnaires de Fortis a Bruxelles, 11 février 2009 © Maxppp / Julien Warnand

Georges Ugeux a livré ce jeudi matin ses réflexions sur la situation française à quelques semaines d'un changement de président de la République. L'ancien vice-président du New York Stock Exchange, qui dresse un parallèle entre l'élection "surprise" de Donald Trump et les tendances qui se dessinent en France.

Pour lui, les positions fortes dans les sondages de Marine Le Pen d'un côté et de Jean-Luc Mélenchon de l'autre sont à l'origine d'un relatif affolement des marchés boursiers. Des marches que Georges Ugeux compare à "une plaque de glace", face à l'incertitude annoncée concernant l'avenir de la France dans l'Union européenne.

L'économiste craint un effondrement de la notation de la France, une hausse des taux d'intérêt et une dévaluation du franc, des conséquences qui seront directement répertoriées sur la société française.

S'il estime que nos sociétés ont été "trop loin" en matière de mondialisation, Georges Ugeux a tenu aussi à avertir de l'utopiste proposition de renégocier les traités de manière unilatérale. Une hypothèse qu'il juge impossible à mettre en place.

Sans compas, "l'électeur regarde l'image"

Georges Ugeux a filé la métaphore de l'idiot qui regarde le doigt plutôt que la lune pour expliquer les tendances électorales qui n'ont pas su prédire la victoire de Donald Trump. Le nouveau président américain étant "meilleur showmen" que l'a été Hillary, il a su séduire grâce à une surexposition médiatique.

Une stratégie qui, dans les sondages, ne s'est fait sentir qu'au dernier moment. De quoi lui faire plaider la prudence face à la présidentielle française.

► REVOIR | L'interview intégrale

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.