Cédric Villani est l'invité de Léa Salamé à 7h50.

Cédric Villani
Cédric Villani © Radio France / Anne Audigier

A propos de l’affaire Maurice Audin, ce mathématicien mort en pleine bataille d'Alger : "Ce militant communiste, mathématicien, estimait que le progrès politique et le progrès scientifique allaient ensemble. C’était un militant de l’Algérie indépendante. Il y a une place à son nom à Alger aujourd’hui." 

Il a été arrêté par l’armée française et torturé. Pourtant pendant des années, on dira à sa famille qu’il s’est échappé et qu’il a disparu. Mais son épouse n’y a jamais cru.

"L’État maintenait sa version, notamment le général Paul Aussaresses. Il n’y a pas de témoignages fiables et on a jamais retrouvé son corps."

Ma famille fait partie de ces nombreuses familles déracinées qui ont quitté l'Algérie. Par ailleurs, je suis mathématicien. J’ai été président du prix Maurice Audin. Enfin, je suis un ami personnel de la famille de Maurice Audin.

Emmanuel Macron se rend ce jeudi dans sa famille. Le combat a commencé avec les mathématiciens depuis dix ans. Emmanuel Macron va reconnaître la responsabilité de l’État.

"Ce sera un moment non _pas d’accusation mais de vérité_. Il faut parler et panser les plaies."

"La Nation se dit que s’est le moment de reconnaître le rôle de l'armée française et de l’État, qui l’a laissé agir. Il faut penser à tous les disparus dans tous les camps.

La famille, son fils Pierre Audin, devenu un mathématicien, m'a dit : "Je ne vois pas ce que j’aurai pu demander de plus à un président"."

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.