Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela en France, est l'invité de Pierre Weill pour évoquer la situation du pays depuis l'élection de l'Assemblée Constituante.

L'ambassadeur vénézuélien Michel Mujica a défendu ce matin le gouvernement en place et l'Assemblée constituante. S'étonnant du terme de "dictature" employé depuis peu, le diplomate rappelle que huit millions d'électeurs se sont prononcés en faveur de cette assemblée.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Certes, les élections ont été accompagnées de violences, des violences condamnées par l'Assemblée constituante dès son instauration.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Comment expliquer la situation économique du pays, alors que l'ambassadeur du Venezuela vante quinze ans d'efforts payants ? Pour Michel Mujica, l'explication vient du côté des États-Unis qui, affirme-t-il, mènent un blocus financier contre le pays.

► REVOIR | L'interview intégrale

  • Légende du visuel principal: Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela en France © Radio France / capture d'écran
Les invités
  • Michel MujicaAmbassadeur en France de la République bolivarienne du Venezuela
Contact
Thèmes associés