Ismaël Saidi, scénariste et réalisateur, auteur de "Comme un musulman en France" (Ed. Autrement), est l'invité de 7h50.

Ismaël Saidi publie "Comme un musulman en France", aux éditions Autrement, un "hommage à tous les profs, les éducateurs qui essaient de recoudre le tissu social", explique-t-il au micro de France Inter. Le livre est le fruit des conversations échangées avec les spectateurs de sa pièce Djihad.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans le livre, le metteur en scène raconte notamment une rencontre avec des jeunes de la France rurale. "Je suis arrivé, j'ai reçu une lettre 'merci d'être venu dans notre village de racistes'. Purée. Du coup je vois ces gosses qui me disent 'nous on a rien, on n'a pas de bibliothèque, pas de cinéma, pas de théâtre, on est les oubliés. Alors que les jeunes de banlieue, il suffit qu'ils brûlent des trucs et on leur donne tout'. Je me suis retrouvé au milieu d'une France qui se regarde en chien de faïence.'

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour Ismaël Saidi, le problème est la victimisation de certaines populations. "J'ai tellement connu ça, grandir avec cette musique qui vous dit 'ils' ne nous aiment pas, 'ils' ne veulent pas de nous'. Vous grandissez dans cet espèce de marasme, au point que vous vous retrouvez face à un gosse de 14 ans qui vous dit qu'on subit de la discrimination à l'embauche. En fait il finit par vous avouer qu'il ne connait personne qui a vécu de la discrimination mais on lui a dit que c'était comme ça".

Le metteur en scène belge estime que la discrimination existe, mais qu'elle est l'exception. 

Vous voulez que je vous les montre, les légions de Mohamed, de Rachid, de Fatima qui ont des boulots exceptionnels ? Le problème, c’est qu’il faut tendre l’oreille pour entendre le murmure de la majorité, sinon on n’entend que les cris de la minorité.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Ismaël SaÏdi © AFP / MIGUEL MEDINA / AFP
Les invités
  • Ismaël SaÏdiréalisateur, auteur, scénariste. figure belge de la prévention contre la radicalisation. Sa pièce Djihad. Son livre: Les aventures d'un musulman d'ici
L'équipe
Contact