"La loi n'est pas la bonne solution et la droite n'est pas raisonnable parce qu'on sait que ça ne va pas régler le problème", a estimé sur France Inter l'ex-ministre Laurence Rossignol à propos de la polémique autour d'une mère voilée accompagnatrice de sortie scolaire en Bourgogne.

"Ce sujet revient toujours dans le débat public car c'est l'intérêt à la fois de l'extrême-droite, car il permet d'imager le péril islamiste et musulman, et celui des islamistes de le mettre dans la République, alors que le voile est une pratique rigoriste et archaïque de l'islam", a analysé Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise et ancienne ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, invitée de France Inter mardi matin. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"À chaque fois qu'il y a un acte raciste lancé par l'extrême-droite, cela permet de coaliser les musulmans dans un sentiment légitime de solidarité derrière les islamistes donc nous sommes pris en étau derrière l'extrême-droite et les islamistes qui essaient de faire choisir entre les deux camps. Pour sortir de cet étau, il faut être lucide : le voile est le symbole d'une religion rigoriste qui diabolise le corps des femmes et il ne faut pas bouger là dessus", a poursuivi l'ancienne ministre du quinquennat de François Hollande. 

"L'extrême-droite est profondément raciste, manipule la laïcité. Elle n'a jamais été laïque. Leur idée est de restaurer une France chrétienne et ils utilisent la laïcité pour ça", juge Laurence Rossignol. Répondant à la polémique autour d'une mère voilée, accompagnatrice d'une sortie scolaire en Bourgogne, elle estime que "les enseignants sont en capacité de se débrouiller". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"La loi n'est pas la bonne solution et la droite, dans sa volonté de faire voter une loi, n'est pas raisonnable parce qu'on sait que ça ne va pas régler le problème", répond-elle à Christian Jacob, invité de France Inter la veille. "L'exclusion de l'espace scolaire n'est pas le sujet : c'est le prosélytisme. Ces mères font-elles oui ou non du prosélytisme ? Si oui, alors les enseignants doivent les exclure."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Laurence Rossignol © Radio France / Anne Audigier
Les invités
  • Laurence RossignolSénatrice PS de l'Oise et ancienne ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes
L'équipe
Contact