Un quatrième mineur a été arrêté hier, il était en contact avec le djihadiste Rachid Kassim via la messagerie Telegram. L'ancien juge antiterroriste est l'invité de Léa Salamé

Marc Trévidic en 2015
Marc Trévidic en 2015 © Maxppp / Patrice LAPOIRIE

Un quatrième mineur a été arrêté hier, il était en contact avec le djihadiste Rachid Kassim via la messagerie Telegram. L'ancien juge antiterroriste est l'invité de Léa Salamé

L’ancien juge terroriste Marc Trevidic est formel, l’organisation État Islamique a une stratégie précise : elle essaie d’épuiser les troupes de ses adversaires.

Il ne faut surtout pas croire que Daesch n’a que des femmes et des enfants, c’est pour occuper le terrain. Ca ne veut pas dire qu’il n’ya pas des gens plus professionnels qui préparent des choses beaucoup plus grave

Pour preuve, l’expérience de Marc Trévidic auprès d’Adel Kermiche : "Il s’entourait de gens plus jeunes que lui, peut etre par immaturité".

De même l’ex-juge antiterroriste reconnait que la spécificité des femmes employées par Daesch semblent avoir éclaté :"Avant elles n’étaient pas sur le terrain, mais derrière un écran d’ordinateur, rendaient des services, s’occupaient des sites internet ou envoyaient des mandats Western Union. Là on accepte d’aller sur le terrain. Je suis pense qu’on actionne énormément de monde sur Internet pour occuper le terrain".

Autre paradoxe : l’EI perd du terrain en Syrie et c’est une menace à court terme chez nous.

"Après il faudra gérer ces djihadistes de retour, pendant 5-6 ans. Ca va durer, c’est pour cela, qu’il faut jouer sur le long terme, prendre des mesures de sécurité, des réflexes".

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.