Stéphanie Villers, chef économiste au sein du groupe de protection sociale Humanis et spécialiste des sujets d’économie est l'invitée de 7h50.

La rentrée économique et sociale pour la France s'annonce dans un contexte morose. Les prévisions de croissance sont revues à la baisse.

Le commerce extérieur de la France est en déficit en raison des importations énergétiques notamment, mais pas seulement. Ce déficit dure depuis une quinzaine d’années. Depuis le début de l’année le pétrole remonte donc ça pèse sur notre balance commerciale. 

Stéphanie Villers : 

Le problème est structurel. On n’est pas capable de rendre nos produits compétitifs à l’export.

Sur les marchés internationaux, on produit du milieu de gamme alors qu’on a des coûts salariaux très élevés. Les Allemands ont le même profil que la France mais ils produisent haut de gamme. 

Le chômage ne baisse pas vraiment. Emmanuel Macron s’est attelé à la flexibilité du marché du travail. Ça a eu un effet immédiat sur le chômage. C’est un effet négatif.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.