Pour Henri Guaino, député LR des Yvelines, le programme de François Fillon est "une casse sociale".Candidat à l’élection présidientielle de 2017, il est l'invité de Léa Salamé

Henri Guaino
Henri Guaino © Getty

Le député LR des Yvelines estime que la réaction d'Angela Merkel dans la crise des réfugiés n'a pas pas aidé l'Europe : "L'Allemagne a joué sa carte toute seule", dit-il, tandis que les propos tenu par Donald Trump sur la réforme de l'OTAN ont trouvé écho chez lui :

Guaino, dont l'investiture aux législatives a été gelée par son parti, annonce qu'il ira " jusqu'au bout dans ma candidature" à la présidentielle 2017.

Sur l'injonction de son parti, le député est catégorique :

Le régime des partis est en train de se verrouiller sous l'action de politiciens qui veulent conserver leur pré carré, pas capables de se défendre autrement que par des sanctions et des excommunications, dont acte, c'est parfaitement ridicule

Sur cette "sanction", Henri Guaino poursuit : "Jacques Chirac ne l'a pas fait à debré et Balladur, parce qu'il savait que, pour une élection présidentielle, le ridicule tue. Et j'ai l'impression que Fillon et ses amis ne le savent pas".

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.